Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2014

Veille d'armes!

Mes chers Lapinoux, ce soir commencera la première GDC de notre nouvelle ère. Je vous imagine déjà impatient dans vos terriers, vous parant de vos plus belles armures. J'entends le crissement de l'acier des glaives sur les meules à aiguiser, le crépitement des feux des forges sous l'action des soufflets et le choc des marteaux tordant les fers rougis. Vos cœurs vaillant s'impatientent et vos cerveaux bouillonnent, nous allons en découdre ! Nul doute que chacun de vous rêve d'une victoire demain soir, j'en fait de même. Il me faut tout de fois discuter de victoire, car elle n'est pas toujours là où on l'attend.

Notre clan est hétérogène, des ados, des âgés, des forts et des faibles (bien que je n'aime pas ce terme peu valorisant), des débutants et des expérimentés. Chacun de nous mettra dans cette bataille le meilleur de lui-même et de ses troupes… avec les moyens qu'il a ! Et quelquefois ces moyens sont encore limités. Il est donc de mon rôle de m'adresser à ceux qui cette nuit, demain, tomberont au combat. A ceux qui en bas du tableau seront attaqués par ceux du haut et n'auront que des choix limités de camp à attaquer. Laissez-moi vous dire quelque chose : le succès se bâti sur des échecs ! A ceux qui perdront dans cette bataille, ne soyez pas déçus, visionnez vos attaques, demandez aux autres de les commenter. Ainsi vous bâtirez votre expérience et commencerez à dessiner vos futures victoires. Si cela peut vous rassurer, on a tous commencés au bas du tableau, on a tous commencés par des enchainements de défaites.
200px-Crossed_gladii.png
La phrase précédente s'adresse aussi aux plus forts ! Rappelez-vous vos débuts, rappelez-vous vos dépits, vos rages, mais surtout les coups de main et conseils que vous avez reçus et qui vous ont conduits là où vous êtes aujourd'hui. Donc s'il vous plait, ne blâmez personne, ne rejetez personne : aidez et conseillez. Comme je vous l'ai dit plus haut, la victoire n'est pas toujours là où on l'attend, notre victoire sera aussi d'être solidaires, unis et d'avoir su rétablir un esprit d'équipe et d'amitié entre nous.

Je conclurai sur une remarque lue sur le chat : « maintenant il y a plein de chefs adjoints, donc il n'ont plus d'importance .. ». Etre chef, adjoint ou pas, n'est pas juste une fonction. C'est une responsabilité, un engagement. Ce que j'attends de vous, mes adjoints, c'est un travail de motivation, de support, de modération, d'humilité aussi. Vous devez être adoucisseur d'angle, extincteur de feu, diffuseur d'infos (vers les membres et les chefs), et surtout « épauleur » de ceux qui perdent ! Néanmoins, Zad, Houssem et moi-même, nous vous avons entendus. Dans quelques jours nous reviendrons avec quelques responsabilités additionnelles pour vous.

Voilà, ce que je dis là, sous le ton de l'humour, peut paraitre excessif pour un simple jeu. Relisez-bien ce texte… il peut s'appliquer a beaucoup de moment de nos vies !

Bonne guerre, bonne chance.

Joël, votre humble chef du moment.

Commentaires

Général Joel: Morituri te Salutant !!!
Pour le général Joel: Houra !! Houra !! Houra !!

Belle veillée d'armes en vérité, j'en ai presque des sanglots. Sérieusement, ce qui est certain, c'est que nous devons, pour le mal que ce donne notre général, donner tout ce que nous avons lors de nos deux attaques: de la préparation, de la concentration, de la détermination, du coeur et enfin, la certitude que, si nous y croyons vraiment, nous allons vaincre ! Pour le Clan, pour Joél.

Écrit par : Zad | 16/09/2014

Les commentaires sont fermés.